REVUE DE PRESSE — du 28 septembre au 4 octobre

Au procès du fondateur de Wikileaks, les « amis américains » d’une société de sécurité espagnole

Vendredi s’est terminée la première manche, longue et aride, du procès de Julian Assange, réclamé par les États-Unis pour des accusations d’espionnage. La justice britannique se prononcera en janvier sur une éventuelle extradition.
Source : le Monde (2 octobre)

Les médias occidentaux qui font de Navalny un véritable martyr restent curieusement silencieux concernant le lanceur d’alerte australien, qui a révélé les dessous peu ragoûtants de la politique étrangère américaine de ces dernières années : très affaibli, Julian Assange est pourtant en train de payer de sa vie la défense de nos libertés fondamentales.

France – Appauvrissement

Économie : le projet de budget 2021 dédié à la relance, les déficits attendront

Le gouvernement, qui espère effacer d’ici à deux ans les effets de la crise sanitaire sur l’économie française, a dévoilé lundi un projet de budget 2021 donnant clairement la priorité à la dépense, dans un contexte d’incertitude croissante vis-à-vis de la reprise de l’épidémie de covid-19 ces dernières semaines.
Source : Sud-Ouest (28 septembre)

Le budget correspond surtout aux orientations politiques et économiques définies dans les « recommandations par pays 2020 pour la France », plus connues sous le terme de GOPÉ 2020, qui nous préparent un avenir assez sombre, avec la destruction des services publics de santé et la poursuite de la mise en concurrence de nombreux pans de nos services publics.

***

Covid : l’appel à la vigilance du patron de la Banque de France sur les dépenses publiques

« Le “quoi qu’il en coûte”, au fur et à mesure de l’amélioration de la situation économique, doit laisser la place à un “quand cela vaut le coup” ou “si cela vaut le coup”. Il faut être plus sélectif dans nos dépenses. De ce point de vue-là, je crois que nous avons encore des progrès à faire », a estimé François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, ce samedi matin sur France inter.
Source : les Échos (3 octobre)

La Banque de France reste évidemment prudente face à un système économique, politique et social hypertendu. La situation économique complexe de l’euro en temps de paix semble quasi inextricable en temps de fortes perturbations (perturbations sanitaires, par exemple). 

***

Le Secours populaire alerte face à l’explosion du nombre de nouveaux précaires

Le Secours populaire met en garde mercredi contre une flambée de la pauvreté sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, après avoir enregistré une explosion des demandes d’aide alimentaire pendant le confinement.
Source : France 24 (30 septembre)

Les révoltes trouvent leur origine dans le non-respect des besoins vitaux et dans le désespoir collectif. Malheureusement, la France, asservie par l’UE, n’a manifestement aucun moyen ni aucune volonté de soigner l’un ni l’autre.

France – Macronades

Emmanuel Macron lance sa loi contre le séparatisme islamiste

Le président profite d’un déplacement aux Mureaux, ce vendredi matin, pour détailler sa stratégie et installer sa nouvelle devise : «  la République en actes  ».
Source : le Figaro (1er octobre)

La société française donne en effet des signes inquiétants de dérives communautaires, tout particulièrement dans les quartiers périphériques des grandes villes, laissés à l’abandon par les pouvoirs publics depuis trente ans. Plutôt que des déclarations stigmatisantes, les musulmans français ont besoin de travail et d’un culte libéré des ingérences fondamentalistes des pays du Golfe.

***

L’école à domicile devra être limitée aux impératifs de santé dès 2021, a annoncé Macron lors de son discours sur le séparatisme

« C’est une nécessité. J’ai pris une décision, sans doute l’une des plus radicales depuis les lois de 1882 et celles assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969 », a-t-il expliqué.
Source : l’Obs (2 octobre)

Par cette volonté, l’État s’attaque à certains modes de vie et à une liberté fondamentale, la liberté d’enseignement, qui donne aux parents la liberté de choisir le mode d’enseignement qu’ils souhaitent pour leurs enfants : établissement public, privé sous contrat, privé hors contrat, ou enseignement à domicile. Elle est en effet prévue par l’article L131-2 du Code de l’éducation. La Déclaration universelle des droits de l’homme stipule également dans son article 26 que « les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

***

Macron quitte un Conseil européen avant la fin, l’opposition lui reproche un abandon de souveraineté

Critiqué pour son départ du Conseil européen avant son terme le 2 octobre, Emmanuel Macron assume. Il assure n’avoir quitté les débats qu’une fois un texte commun finalisé. Le président français a jugé « élégant » que la chancelière allemande porte « la voix de la France ».
Source : RT France (2 octobre)

Macron n’a de toute façon pas l’intention de se battre ni contre les intérêts de l’Allemagne ni pour ceux de la France et de ses ressortissants. En fait, il se soumet aux intérêts financiers et à la prédominance des Allemands dans les institutions européennes.

***

Covid-19 : Macron rappelle que l’exécutif peut « prendre des mesures additionnelles » chaque semaine

En déplacement en Lettonie, où il a tenu une conférence de presse, le chef de l’État a rappelé que chaque nouvelle restriction devait durer quinze jours afin que son efficacité soit pleinement mesurée.
Source : BFM TV (30 septembre)

Pourquoi donc constamment entretenir la peur et brandir continuellement des menaces ? Et de plus, pourquoi parler de politique intérieure… en Lettonie ?

***

Climat : huit propositions de la Convention citoyenne écartées par le gouvernement (malgré la promesse d’Emmanuel Macron)

En recevant les membres de la Convention citoyenne pour le climat en juin, le président de la République s’était engagé à reprendre 146 de leurs 149 propositions. Trois mois plus tard, cette promesse semble déjà avoir du plomb dans l’aile.
Source : France info (30 septembre)

« Cette promesse semble déjà avoir du plomb dans l’aile » est un euphémisme pour dire que Macron n’a tout simplement pas tenu sa promesse.

France – Santé/covid

Dans une tribune, près de 300 scientifiques dénoncent des mesures gouvernementales qu’ils jugent « disproportionnées »

Dans une tribune publiée lundi sur le site de Mediapart, près de 300 scientifiques, médecins et universitaires critiquent les dernières restrictions décidées par le gouvernement contre le covid et leurs effets « secondaires » dramatiques. Ils appellent à changer de stratégie sanitaire en urgence.
Source : France 3 (29 septembre)

Afin de se prémunir contre les tentations de dérives autoritaristes des gouvernements, pour lesquels la peur est un outil efficace, il est toujours bon que toutes les parties concernées, et notamment les spécialistes indépendants, aient voix au chapitre.

***

L’État soutiendra la filière agroalimentaire en cas de fermeture des bars et des restaurants, affirme Denormandie

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a affirmé ce dimanche que l’État soutiendrait la filière agroalimentaire, et en particulier le secteur viticole, en cas de fermeture des bars et des restaurants, comme il l’avait fait au moment du confinement.
Source : 20 Minutes (4 octobre)

Ces fermetures de bars et de restaurants sont jugées abusives par certains (voir ci-dessus), et risquent d’entraîner de très nombreuses faillites. Les compensations annoncées pour ce secteur ne semblent pas suffire. Alors, espérons qu’il ne s’agit pas une fois de plus de promesses qui ne pourront être tenues, et que les mesures annoncées ne contribueront pas à mettre la France à genoux.

***

Hôpital : grève le 15 octobre à l’appel de plusieurs syndicats et collectifs

Les syndicats et plusieurs collectifs comme le collectif inter-urgences appellent à la grève dans les hôpitaux le 15 octobre pour demander des « embauches massives » et une « revalorisation significative des salaires ».
Source : Challenges (2 octobre)

Par cette grève, les soignants, particulièrement éprouvés par le coronavirus, veulent alerter sur leurs conditions de travail : se rendent-ils compte que, si elles se dégradent de façon continue depuis trente ans, c’est en raison de l’austérité directement impliquée par notre appartenance à l’Union européenne ? 

France – Divers

La Nouvelle-Calédonie choisit à 53,26 % de rester française, poussée du « oui » à l’indépendance

Deux ans après un premier référendum, le scrutin réaffirme l’ancrage de l’archipel dans la France tout en confortant le camp indépendantiste, sur fond de participation en hausse (85,64 %).
Source : le Figaro (4 octobre)

Malgré la poussée indépendantiste, la réponse est clairement « non ». Aura-t-on bientôt un référendum sur l’appartenance de la France à l’Union européenne ? 

***

Le droit de vote à 16 ans ? On a demandé leur avis à de jeunes électeurs

Le 8 octobre, une proposition de loi sera déposée à l’Assemblée nationale sur cette idée qui fait son petit bonhomme de chemin depuis quelques années, particulièrement à gauche.
Source : Huffington Post (20 septembre)

Comme par hasard, les européistes d’EELV et de l’aile gauche de LREM veulent faire voter les jeunes à partir de 16 ans (proposition le 8 octobre prochain à l’Assemblée nationale). Pourquoi ? Pour sauver l’UE en élargissant le corps électoral à une majorité d’inscrits pro-UE. Tout simplement parce qu’ils sont formatés par le cadre scolaire pour voter en faveur de l’UE au travers des publications de la Commission européenne à l’école, au collège et au lycée. Toute cette propagande (information partiale pro-UE) est payée par nos impôts et taxes, alors que cette même Commission nous impose des restrictions budgétaires pour les services publics. Si vous ne le saviez pas, voici les documents diffusés en milieu scolaire : ici et ici.

***

L’américain Teledyne renonce au rachat de Photonis, spécialiste français de l’optronique

Numéro un mondial des analyseurs de spectromètres de masse et spécialiste des systèmes de vision nocturne, le Français Photonis a été mis en vente par le fonds d’investissement Ardian en septembre 2019. Et le groupe américain Teledyne a tout de suite flairé la bonne affaire, en mettant sur la table plus de 500 millions de dollars pour s’assurer du contrôle de cette pépite technologique française. Seulement, Photonis fait plus que produire des équipements de vision nocturne : le groupe est aussi un acteur de la dissuasion nucléaire française. Il produit également des éléments pour les sous-marins nucléaires de la force océanique stratégique. D’où les réticences des autorités françaises à le voir passer sous pavillon étranger.
Source : Opex 360 (29 septembre)

Selon les auteurs, il est possible qu’il s’agisse d’une manœuvre de la partie américaine, visant à réduire le prix d’achat sous prétexte des conditions drastiques imposées par les autorités françaises, tentant de préserver nos secrets industriels et stratégiques. Au vu de la libre circulation des capitaux, le gagnant final n’est pas certain.

***

Tempêtes Alex. « Vive inquiétude sur le bilan définitif » dans les Alpes-Maritimes, selon Castex

En déplacement dans les Alpes-Maritimes durement frappées par la tempête Alex, le Premier ministre a annoncé ce samedi un bilan d’« au moins huit disparus ». La procédure de catastrophe naturelle est « engagée » et des renforts de l’armée sont attendus. Des moyens de communication satellitaires avec les communes les plus touchées seront mis à disposition « d’ici à la fin de la journée », a indiqué le préfet du département.
Source : Ouest-France (3 octobre)

Toutes nos condoléances aux victimes et à leurs familles. Il n’est pas exclu que les baisses régulières des dotations aux communes et celle des budgets alloués à l’entretien des routes et ponts par l’État et les collectivités locales, que nous dénonçons régulièrement, aient pu aggraver encore les dégâts.

***

Restauration de Notre-Dame : la Cour des comptes incendie le ministère de la Culture

Des salaires et des loyers payés avec les dons destinés à la restauration de Notre-Dame de Paris et pas d’enquête administrative à la suite de l’incendie. Dans un récent rapport, la Cour des comptes épingle le ministère de la Culture. Elle pointe la gestion opaque des dons et le désintérêt de la Rue de Valois vis-à-vis de la cathédrale depuis vingt ans.
Source : Sputnik (3 octobre)

Cinq millions d’euros de dons ont été consacrés aux salaires des employés de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame de Paris et à son loyer mensuel de plus de 22 000 euros (pour des bureaux appartenant à l’État !), soit 2,5 fois le prix moyen constaté dans le quartier ! Notre patrimoine fait tristement les frais de ces dérives, une fois de plus constatées, et qui ne respectent pas la loi votée spécialement le 29 juillet 2019 pour créer l’organisme chargé de la restauration de la cathédrale, stipulant que les fonds devaient être alloués uniquement aux travaux de rénovation.

Union européenne – Désunion

Le Portugal rejette les menaces états-uniennes de sanctions à cause des investissements chinois

L’ambassadeur états-unien a déclaré que le pays faisait partie d’un « champ de bataille » entre Washington et Pékin, et que Lisbonne devrait « choisir entre ses alliés et les Chinois ».

Le président Marcelo Rebelo de Sousa a répondu : « Ce sont les représentants choisis par les Portugais – et eux seuls – qui décident de leur destin. »
Source : South China Morning Post (29 septembre) – en anglais

***

Bravo au Portugal de tenir tête aux États-Unis !

L’Allemagne prévoit de restreindre l’accès de son marché à Huawei

L’Allemagne prévoit de renforcer le contrôle qu’elle exerce sur les fournisseurs de réseaux de télécommunications, une décision qui devrait complexifier l’accès de l’équipementier chinois Huawei au plus grand marché d’Europe.
Source : Boursorama (30 septembre)

Au moment même où le Portugal ouvre ses portes à la Chine, l’Allemagne, sous pression américaine, tente de les fermer. Lorsque les intérêts divergent, l’union ne fait pas la force, mais la faiblesse.

***

Union européenne. Les Vingt-Sept approuvent un compromis sur l’État de droit

Les représentants des États membres ont fini par se mettre d’accord sur le texte sur l’État de droit qui prévoit de réduire ou de suspendre les versements de fonds dans les cas de violations par un État membre des principes d’État de droit.
Source : Ouest-France (30 septembre)

Dans l’Union européenne, l’État de droit est un concept à géométrie variable. Il ne faut par exemple pas trop s’opposer à la doxa européiste (comme la Hongrie), ni être trop proche de la Russie.

Union européenne – Diplomatie

Les discussions commerciales entre l’UE et le Royaume-Uni doivent s’intensifier, dit tristement la responsable de la Commission européenne

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et le chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ont eu un entretien par vidéoconférence samedi 3 octobre pendant onze heures pour intensifier les discussions concernant un accord commercial.
Source : Euractiv (2 octobre)

Bruxelles a beaucoup plus peur que Londres d’une absence d’accord (no deal) : l’Union européenne a en effet tout à y perdre, tout particulièrement les industriels allemands.

***

Biélorussie : l’UE sanctionne 40 responsables de la répression, mais pas Loukachenko

Les dirigeants des 27 pays membres ont acté le gel des avoirs de ces responsables de la répression politique et leur interdisent de pénétrer sur le sol de l’Union.
Source : le Parisien (2 octobre)

Cette ingérence de l’Union européenne dans les affaires intérieures de l’un de ses voisins de l’Est est aussi agressive que les manœuvres militaires de l’OTAN dans les États baltes, à la frontière russe. La France ferait mieux de prendre ses distances par rapport à cet aventurisme dangereux.

***

OTAN : la Grèce et la Turquie ont trouvé un accord sur un mécanisme visant à éviter les incidents militaires

Le 3 septembre, alors qu’il venait à peine d’annoncer l’ouverture de discussions entre la Grèce et la Turquie pour « définir des mécanismes de déconfliction militaire », le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, avait, en quelque sorte, été désavoué par Athènes, qui affirma vouloir le « retrait immédiat de tous les navires turcs du plateau continental grec » avant d’entamer une quelconque négociation.
Source : Opex 360 (1er octobre)

L’OTAN ne pouvait laisser longtemps la situation s’envenimer entre deux États membres. Non sans que la Grèce et ses alliés (dont la France) aient avalé quelques couleuvres ; la parole diplomatique de la France ne sera respectée que si elle sort de l’OTAN.

Monde – Nouvelle guerre froide

La Russie doit être tenue comptable de l’empoisonnement de Navalny, dit Pompeo

La Russie devrait être tenue comptable de l’empoisonnement de l’opposant Alexeï Navalny, a déclaré mercredi le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.
Source : Boursorama (30 septembre)

Être déclaré coupable sans enquête ? Tout comme l’Irak en 2003 ? Les États-Unis punissent ceux qui leur tiennent tête, comme Edward Snowden, qui a obtenu l’asile politique à Moscou.

***

Le Venezuela reçoit le vaccin russe Sputnik V, affirme son vice-président

La Russie et le Venezuela ont engagé des discussions touchant la production du vaccin russe Sputnik V dans ce pays d’Amérique latine. L’immunogène a été enregistré en août, devenant ainsi le premier vaccin au monde contre le coronavirus.
Source : Sputnik (2 octobre) – en anglais

Les liens du Venezuela avec les BRICS, et en particulier la Russie, sont anciens et solides. Alors que Maduro fait l’objet d’une campagne américaine de déstabilisation, il pourra protéger sa population par cette aide précieuse.

***

Liban : le chef du Hezbollah dit soutenir l’initiative française mais en critique le ton

« Nous rejetons et condamnons ce comportement condescendant », a déclaré Hassan Nasrallah deux jours après le discours incendiaire d’Emmanuel Macron, qui a accusé la classe politique libanaise, y compris le Hezbollah, de « trahison collective ».
Source : le Figaro (29 septembre)

Macron est incapable de diriger correctement son pays et il prétend donner des leçons au monde entier : cette morgue vire à l’arrogance néocoloniale dans le cas du Liban.

***

La Chine s’apprête à ouvrir une enquête contre Google

La Chine s’apprête à lancer une enquête anticoncurrentielle visant Google, filiale d’Alphabet, soupçonnée de profiter de la position dominante de son système d’exploitation Android pour limiter la concurrence de sociétés chinoises, dont Huawei, ont déclaré à Reuters deux personnes proches du dossier.
Source : Boursorama (30 septembre)

L’abus de position dominante est une constante de Google, qui écrase la concurrence. La Chine a bien raison de refuser ce monopole ; pendant ce temps, les pays de l’Union européenne se font piller leurs données par une entreprise qui profite de la libre circulation des capitaux pour délocaliser ses bénéfices dans les paradis fiscaux, où les impôts sont les plus faibles.

Monde – Haut-Karabakh

Deux avions arméniens se sont écrasés mardi, selon Bakou

Deux avions de combat arméniens SU-25 se sont écrasés le 29 septembre, a annoncé mercredi un conseiller du président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, en accusant Erevan d’avoir prétendu à tort que l’un des deux appareils avait été abattu.
Source : Challenges (30 septembre)

***

Haut-Karabakh : la Russie appelle au retrait immédiat des mercenaires venus de Syrie et de Libye

Même si la Turquie s’en défend, les preuves d’une implication auprès des forces azerbaïdjanaises de mercenaires recrutés par ses soins en Syrie parmi les groupes qui lui sont acquis s’accumulent. Et plusieurs médias, dont l’Express en France et The Guardian au Royaume-Uni, ont produit des témoignages ne laissant guère de place au doute.
Source : Opex 360 (1er octobre)

Erdogan instrumentalise les djihadistes. Quant à l’UE, elle appelle au calme, et seule la France (membre du groupe de Minsk depuis 1996 pour le règlement du conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie) a demandé des comptes. Le président Macron laisse toutefois la chancelière allemande représenter la France le second jour du sommet, alors que les intérêts des deux pays divergent du fait de la présence sur leur sol de deux diasporas différentes (turque en Allemagne, arménienne en France). De plus, le IIᵉ Reich ne fut pas totalement neutre dans l’histoire du génocide arménien (voir ici, ici, ici, ici, ici…), ce qui complique encore cette affaire (voir ici).

***

Haut-Karabakh : la Turquie promet d’aider militairement l’Azerbaïdjan s’il le lui demande

La Turquie « fera le nécessaire » si l’Azerbaïdjan lui demande une aide militaire dans le conflit qui l’oppose à l’Arménie au Haut-Karabakh, a promis mercredi le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.
Source : Challenges (30 septembre)

Les contours du conflit ne cessent de s’étendre.

Rédacteurs : Thierry Lacour, Claire Bouvier, Geoffrey Marhoffer (coordination), et autres contributeurs

Pour nous proposer des articles, écrivez-nous à
revue-presse@generationfrexit.fr.

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

mi, dapibus et, leo mattis dolor. id, consequat.