DAILY EXPRESS — Le Frexit aura lieu ! L’UE « irrationnelle » vilipendée parce qu’elle cherche à « punir » le Royaume-Uni du Brexit, comme l’avait menacé le bloc européen.

Dans le Daily Express
22 octobre 2020
Gerrard Kaonga

Le militant du Frexit Charles-Henri Gallois a fustigé l’Union européenne dans une diatribe acerbe, alors qu’elle tente de « punir » le Royaume-Uni pour le Brexit. Il prédit également la sortie de la France du bloc bruxellois.

LE RESPONSABLE de Génération Frexit a affirmé que la France aussi tentera de sortir de l’Union européenne. Dans une interview avec Express.co.uk, M. Gallois a insisté sur le comportement irrationnel de l’UE, qui cherche à punir le Royaume-Uni pour effrayer d’autre nations. Il soutient que lorsque la France essaiera de sortir du bloc européen, elle négociera âprement au contraire de la stratégie utilisée par Theresa May.

« Pour obtenir le Frexit, il faut faire l’opposé de ce que Theresa May a fait avec le Brexit, selon M. Gallois. Il faut frapper fort directement, un peu comme l’a fait Boris Johnson. On n’obtient aucun accord avec l’UE ; ce qu’il faut, c’est comprendre que l’UE ne négociera pas de bonne foi. Elle tentera sa chance, et ce fut le cas avec le Royaume-Uni avec lequel elle agit de manière irrationnelle. »

Il a également souligné que ce serait dans l’intérêt de l’UE de s’accorder sur de bonnes relations commerciales avec le Royaume-Uni.

« Il existe un excédent commercial massif avec le Royaume-Uni, et, si vous vous comportiez rationnellement, vous diriez que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour obtenir un accord gagnant-gagnant parce que c’est ce dont nous avons besoin des deux côtés de la Manche. Mais l’UE ne veut pas agir comme ça, elle veut punir le membre qui désire retrouver sa liberté. Elle veut punir le Royaume-Uni afin que d’autres membres ne soient pas également tentés de partir. »

“Un Frexit a de bonnes chances de se produire en premier.”

M. Gallois a également prédit que le mouvement souverainiste continuerait de grandir. Il affirme que si le Royaume-Uni parvient à faire du Brexit un succès, cela montrera à d’autres nations ce qu’il est possible d’accomplir en dehors de l’UE. Il dit qu’il espère un référendum pour amorcer le processus en France, ce qui permettrait à différents groupes de se rassembler autour de la même cause.

« Je pense qu’un Frexit a de bonnes chances de se produire en premier, parce que je ne pense pas que l’Union européenne nous servira vraiment, affirme-t-il. Je ne pense pas que le Brexit servira la cause des eurocrates du continent. Si le Brexit est un succès, et je suis sûr qu’il le sera, cela donnera des idées à d’autres peuples et à d’autres pays afin de quitter cette structure suffocante. »

M. Gallois croit le Frexit possible dans les cinq prochaines années, or le départ d’autres membres est l’une des plus grandes peurs de l’UE. Diverses données de sondages suggèrent que d’autres nations seraient prêtes à quitter l’Union européenne si le Brexit réussissait. Une enquête de Redfield & Wilton Strategies a révélé que presque 50 % des Italiens soutiendraient le départ de leur pays de l’UE si le Brexit était une réussite pour le Royaume-Uni. Dans ce même scénario, la France et l’Espagne n’ont toutes deux montré qu’un soutien modéré dans la réaffirmation de leur appartenance à l’UE. L’enquête a recueilli l’opinion de 1 500 personnes dans 4 pays [le 4e pays est l’Allemagne], soit 6 000 personnes en tout entre les 17 et 18 juillet derniers . La France serait vraisemblablement la deuxième à quitter le bloc, après l’Italie où seules 38 % des personnes interrogées apportent leur soutien à l’UE.

***

Traduction pour Génération Frexit : Rebecca Willing

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

efficitur. amet, et, ut elit. nunc tristique