REVUE DE PRESSE — du 2 au 8 novembre

Source

Joe Biden devient le 46e président des États-Unis

Après quatre jours de suspense, le candidat démocrate et ancien vice-président de Barack Obama a été donné vainqueur avec 273 grands électeurs, grâce à un succès dans l’État clé de Pennsylvanie, selon les chaînes CNN, NBC et CBS. Il va devenir le 46e président des États-Unis.
Source : la Tribune (7 novembre)

Contrairement à ce que proclame une majorité de la presse européenne, le résultat de cette élection n’est pas vraiment définitif, car Donald Trump se plaint de fraudes et en appelle à la Cour suprême. Ainsi, l’on pourrait rester dans l’incertitude jusqu’à la mi-décembre. D’autre part, nos médias, qui semblent bien partisans, semblent oublier que M. Biden, en tant qu’ancien vice-président de Barack Obama, est lui aussi en faveur des guerres meurtrières et déstabilisatrices menées au Moyen-Orient que Donald Trump avait interrompues (voir ici, ici et ici). Enfin, il est à noter que cette élection (contestée sur le plan judiciaire), c’était un peu : « En quelle personne accusée d’infractions sexuelles (ici pour Joe Biden, pour Donald Trump) avez-vous le plus confiance ?

France : covid

Désavoué par les députés sur l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement active la dernière étape avant le 49.3

Dans la soirée de ce mardi 3 novembre, l’Assemblée nationale a adopté un amendement limitant l’état d’urgence sanitaire au 14 décembre, contre l’avis du gouvernement. Olivier Véran a contre-attaqué en invoquant la « réserve des votes », rarement utilisée, qui permet de remodeler totalement un texte.
Source : Marianne (4 novembre)

Ou comment imposer par la force des mesures dont les représentants du peuple ne veulent pas, alors même qu’ils ont usé avec succès de leur vote majoritaire. Restons toujours vigilants face au risque de dérive totalitaire, la peur entretenue pouvant servir de prétexte « acceptable » pour une majorité de citoyens. Il est toujours difficile de revenir ensuite sur des mesures de plus en plus restrictives, toujours « pour le bien » des peuples, bien sûr.

***

Lettre ouverte d’un restaurateur agacé à Élisabeth Borne, ministre du Travail

Un casse-tête parmi d’autres : qui va payer pour la semaine de congés payés correspondant à la période de fermeture, par l’État, des restaurants et commerces du 16 mars au 1er juin 2020 ? Le gouvernement n’en dit mot, alors qu’un nouveau confinement vient d’entrer en vigueur.
Source : l’Obs (2 novembre)

Contrairement aux promesses de M. Macron, les aides de l’État sont trop peu suffisantes pour que les petits commerces puissent survivre aux mesures imposées par ce même Macron.

***

Confinement : Le Maire et Borne dénoncent les élus « irresponsables » qui rouvrent des petits commerces

« J’entends le désarroi et la colère des petits commerçants, mais, si on ouvre les commerces, il n’y a plus de confinement », a réagi Élisabeth Borne, invitée du Grand Jury RTL, le Figaro et LCI. Elle a par ailleurs jugé que l’attitude de ces maires n’était pas « responsable » dans le contexte actuel. « Il faut que chacun s’empare des outils qui existent, mais continuer à faire ses courses comme avant, comme si de rien n’était, ne sera pas possible dans l’immédiat », a-t-elle prévenu.
Source : le Figaro (1er novembre)

Gageons que, sans les initiatives de ces maires et de nombreuses associations de commerçants, tous les rayons des grandes surfaces seraient restés ouverts, comme lors du premier confinement, sans que ces ministres crient à l’« irresponsabilité » des patrons de ces puissantes enseignes.

***

Fronde des commerçants, qui veulent tous rouvrir le 13 novembre

« Nous demandons solennellement au gouvernement de rouvrir tous les commerces dès le 13 novembre et de mettre en œuvre de véritables mesures de soutien », ont demandé dans un communiqué commun mardi les représentants d’une vingtaine de fédérations professionnelles de commerçants, ainsi que les organisations patronales MEDEF et CPME.
Source : le Républicain lorrain (2 novembre)

Tandis qu’il est toujours autorisé de s’entasser dans les transports en commun pour se rendre sur son lieu de travail, et d’y déjeuner collectivement, Macron décide, avec ses seuls conseils scientifique et de défense, et au mépris des avis émis par les parlementaires élus par les Français comme de la société civile, que la fréquentation des petits commerces est plus risquée que ces situations de très forte proximité. Pourtant, limiter la fréquentation à un petit nombre de clients simultanés et respecter les gestes barrières sembleraient moins risqué sur le plan sanitaire que de fréquenter une grande surface en même temps que des centaines d’autres clients. Sans parler de la mort de très nombreuses échoppes et de leurs emplois.

***

« Blessante » et « injuste » : la décision du Conseil d’État plonge les catholiques dans l’incompréhension

La conférence des évêques « ne va pas appeler à l’illégalité », mais plusieurs évêques dénoncent le maintien de l’interdiction des messes qui « remet en cause la liberté de culte ».
Source : le Figaro (7 novembre)

Le Premier ministre avait pourtant défendu la liberté de culte lors de son discours à Nice après les meurtres commis dans la cathédrale Notre-Dame. Or les églises sont vastes, les fidèles peuvent y être espacés, et le danger sanitaire n’y est donc pas plus important que dans les grandes surfaces, ou pire les transports en commun. Or, pour les pratiquants, le culte est jugé vital, comme le dit Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, et non accessoire.

***

Covid-19 : recours du Pr Raoult pour faciliter la prescription d’hydroxychloroquine

Le médecin conteste la décision de l’Agence du médicament de ne pas autoriser largement la prescription de cette molécule, dont l’efficacité contre le coronavirus est toujours contestée. Une décision qui entraîne des difficultés d’approvisionnement.
Source : BFM TV (4 novembre)

Si le Pr Raoult et son équipe, ainsi que plusieurs professeurs de médecine avec lui, estiment avoir de meilleurs résultats avec ce traitement qu’avec le Remdesivir, qui leur est proposé gratuitement en remplacement, il est scandaleux de les en priver, la liberté de prescrire étant ici remise en question.

***

Paris : manifestation contre la fermeture des urgences de l’hôpital Hôtel-Dieu

Les forces de l’ordre relèvent les identités des manifestants et annoncent des verbalisations pour leur rassemblement.
Source : Clément Lanot – Twitter (6 novembre)

Voilà comment la France remercie ses « premiers de corvée », opposants à la destruction de l’hôpital public qui continue malgré le covid !

France : terrorisme

« La France ne se bat pas contre l’islam », répond Macron au Financial Times

Emmanuel Macron a publié mercredi soir dans le prestigieux quotidien britannique Financial Times une tribune pour expliquer que « la France se bat contre le séparatisme islamiste, jamais contre l’islam », en réponse à un article paru lundi mais retiré du site depuis.
Source : le Point (5 novembre)

Pour combattre un ennemi, il faut l’identifier avec précision. Ainsi, il est évidemment important de ne pas confondre islam et séparatisme islamiste. Mais pourquoi ne pas désigner les responsables de la déstabilisation du Moyen-Orient (guerre en Irak, au Liban, en Libye, Syrie, Afghanistan, par exemple) ainsi que le financement du terrorisme par l’Arabie saoudite ?

***

Un hommage « émouvant » à Samuel Paty pour une rentrée scolaire hors norme

Les élèves de France ont rendu hommage au professeur Samuel Paty, assassiné pour avoir montré des caricatures dans un cours sur la liberté d’expression. Europe 1 était dans un collège du XIe arrondissement de Paris, aux côtés des élèves et de l’équipe enseignante pour ce moment de recueillement très respecté.
Source : Europe 1 (2 novembre)

Covid-19, terrorisme, crise économique et écologique… Quels sont les espoirs, quels sont les récits positifs à transmettre à nos enfants ? Reprendre le contrôle, travailler chaque jour à la construction d’une société plus juste, fière et enviable, voilà le récit positif que nous devons construire et cultiver. Mais pour pouvoir réaliser tout ceci, nous devons recouvrer notre souveraineté.

***

Attentat à Nice : Christophe Pinna convoqué par la police après avoir lancé un groupe Facebook intitulé « Aux armes citoyens »

L’ancien champion de karaté avait appelé à la constitution d’une « milice » après l’attaque au couteau qui a fait trois morts le 29 octobre. Auditionné durant « plusieurs heures », il ne fait l’objet d’aucune poursuite « à ce jour », précise le quotidien local.
Source : 20 Minutes (3 novembre)

Dans un État sain et souverain, les ressources perçues grâce aux taxes et impôts seraient correctement reversées pour notre protection, et notre diplomatie servirait nos seuls intérêts, au lieu de nous mettre en danger en laissant libre cours à la diffusion de théories meurtrières financées ou importées par de richissimes pays du Moyen-Orient (voir ici), par exemple.

France

Les comptes publics dégradés de 52,6 milliards à fin septembre sur un an

Le solde budgétaire de l’État s’est dégradé de 52,6 milliards d’euros fin septembre 2020 par rapport à fin septembre 2019, en raison de la flambée des dépenses et des moindres recettes du fait de la crise sanitaire et économique, a rapporté Bercy mardi.
Source : Challenges (3 novembre)

Les effets des confinements prolongés et répétés ne sont-ils pas pires que le mal, ici, finalement ? Où sont les 12 000 lits de réanimation promis, où est la liberté de prescription qui participerait peut-être aussi d’une lutte plus efficace, alors que, selon les propos tenus par un ambassadeur de l’OMS lors d’une interview donnée en vidéo le 8 octobre à l’hebdomadaire britannique The Spectator, les confinements ne devraient plus être la mesure principale des gouvernements pour lutter contre le covid-19, en raison de leurs effets économiques désastreux pour les plus pauvres ? Il ne devrait s’agir selon lui que de mesures transitoires permettant de mieux réorganiser les structures sanitaires du pays. Ce que la France n’a pas fait depuis le déconfinement.

***

Grippe aviaire : 46 départements placés en risque « élevé », des restrictions imposées

Les éleveurs sont obligés de confiner les volailles ou de poser des filets de protection. Ces mesures de restriction sont justifiées par « la nécessité de prendre des mesures de prévention urgentes et immédiates pour protéger les élevages de volaille français ».
Source : le Monde (5 novembre)

De catastrophe en catastrophe… Si les transmissions d’oiseaux aux hommes sont rares, l’OMS craint toujours une mutation pouvant créer une pandémie mortelle. Souhaitons qu’elle se trompe. Il est à noter également que l’importance de l’élevage industriel comme facteur de risque a été démontrée en 2006, dans les cas où les mesures de biosécurité ne sont pas respectées. Le modèle français traditionnel d’une agriculture fiable qui ne soit pas ultra-intensive n’est pas forcément celui promu par les articles 38 et 39 du TFUE. Ces mesures favorisent la mise en concurrence frontale de nos agriculteurs avec ceux des pays à bas coût, et la loi du profit maximal.

***

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »

Journalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’ils jugent « liberticide ». Réalisateurs, photographes, associations Reporters sans frontières ou La Quadrature du Net assurent qu’il s’agit de tarir les sources d’information relayant des « violences policières » sur les réseaux sociaux, d’empêcher les journalistes de couvrir des événements non souhaités, et d’arrêter des citoyens de manière préventive.
Source : le Monde (5 novembre)

Il faut bien sûr distinguer les « violences policières » légitimes et illégitimes. Reste qu’il s’agirait encore d’une restriction de plus à la liberté d’informer. Avec cette loi, l’affaire Benalla n’aurait pas pu être portée à la connaissance du public. Il est également à noter que la Défenseure des droits critique elle aussi ce projet de loi. En 2016, la Chine a adopté une loi qui va dans le sens opposé.

Union européenne

L’UE félicite Joe Biden et veut rebâtir un « partenariat robuste » avec les États-Unis

Plusieurs dirigeants européens ont félicité ce samedi Joe Biden pour son élection à la présidence américaine, appelant à rebâtir avec les États-Unis un « partenariat solide » après une relation conflictuelle sous le mandat de Donald Trump.
Source : France info (3 novembre)

L’UE faisant majoritairement partie de l’OTAN, le partenariat est plus que robuste, on pourrait même dire qu’il est étouffant et sanglant. À noter que la Slovénie a félicité Donald Trump : cacophonie européenne habituelle.

***

Attentat à Vienne : le chef de la diplomatie italienne propose un « Patriot Act » européen

Cette proposition fait référence à la loi antiterroriste adoptée aux États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001.
Source : France info (3 novembre)

Certaines idées sont intéressantes comme « un renforcement des contrôles sur les mosquées avec la coopération des communautés musulmanes et de l’islam modéré, qui a toujours condamné » les attentats. Mais il est malheureusement possible que cette bonne volonté cache, comme pour le Patriot Act américain, une restriction massive des libertés de tout un chacun pour des résultats finalement médiocres.

***

Slovénie : violentes manifestations anti-confinement

Une manifestation contre le confinement anti-coronavirus en Slovénie a dégénéré jeudi soir en violents affrontements à Ljubljana après l’intervention de la police pour disperser la foule à coup de gaz lacrymogène et de canons à eau.
Source : le Point (6 novembre)

Il n’est pas toujours sans risque d’imposer des mesures restrictives sans consulter les peuples, surtout si elles ne sont pas absolument nécessaires.

***

Fini les pintes au pub, l’Angleterre se reconfine

L’Angleterre se reconfine jeudi pour un mois dans l’espoir de ralentir la deuxième vague de nouveau coronavirus qui déferle sur le pays.
Source : l’Express (5 novembre)

La France est le 17e pays européen par rapport au nombre de lits en soins intensifs pour 1 000 habitants. Le Royaume-Uni est le 26e… Économiser à tout va dans le secteur de la santé est absolument dramatique du point de vue social, moral et même économique.

***

Les banques européennes de nouveau rattrapées par leurs pratiques fiscales douteuses

Dans un rapport publié mardi 27 octobre, Transparency International EU montre que, parmi les 39 banques de l’UE et du Royaume-Uni examinées, au moins 31 ont profité, entre 2015 et 2019, de paradis fiscaux.
Source : Marianne (3 novembre)

Alors que les budgets n’ont pas pu être déployés pour ouvrir suffisamment de lits de réanimation ou former suffisamment de personnel médical depuis des années, que notre économie est au plus bas et notre endettement au plus haut, notamment en France, les banques « ne joueraient-elles pas le jeu » ? En fait, elles jouent bien le jeu des articles 32 et 63 du TFUE, qui prônent la libre circulation des capitaux, au sein de l’UE et vers les pays tiers. Même dans l’UE, des pays comme l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg ou Malte proposent une fiscalité faible, voire nulle, en toute « légalité » européenne.

***

La ministre allemande de la Défense parle d’en finir avec « l’illusion de l’autonomie stratégique européenne »

Alors que le président américain, Donald Trump, qui n’a guère été tendre avec l’Allemagne, remet son mandat en jeu ce 3 novembre, la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a tenu des propos qui risquent de faire grincer quelques [dents] à l’Élysée.
Source : Opex 360 (3 novembre)

La remise en question du lien germano-américain par Trump a angoissé les élites allemandes, et le changement d’administration les rassure. L’Allemagne veut réarmer et améliorer son industrie de défense, mais pas sortir du giron de Washington. C’est très dangereux, car, comme elle s’intéresse aussi au partage de la dissuasion française, cela signifie qu’elle veut en réalité mettre celle-ci sous contrôle de l’OTAN.

***

La vente à la Turquie de six sous-marins de type 214T fait des vagues en Allemagne

Le 20 octobre, la presse d’outre-Rhin s’est fait l’écho d’une lettre adressée par le gouvernement grec à Berlin afin de demander l’arrêt des exportations d’équipements militaires vers la Turquie, en raison des menaces proférées par le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à son égard dans le différend territorial qui oppose les deux pays en Méditerranée orientale.
Source : Opex 360 (2 novembre)

L’UE sera-t-elle capable de se montrer réellement « solidaire » envers la Grèce, ou bien les intérêts allemands, liés à ceux de la Turquie, auront-ils le dessus ?

Monde

La Turquie promet de « répliquer fermement » après la dissolution d’un groupe ultranationaliste turc en France

Selon Ankara, « il est nécessaire de protéger la liberté d’expression et de réunion des Turcs de France », en réaction à la dissolution des Loups gris.
Source : France info (4 novembre)

Pour être vraiment ferme et convaincante, la politique française devrait s’appuyer sur une possibilité de rétorsion franchement dissuasive ; or c’est impossible dans le cadre de l’OTAN, qui fait de la Turquie notre alliée stratégique. Erdogan le sait et risque de vouloir en profiter.

***

Moscou préfère Trump à Biden, mais sans enthousiasme

En 2016, le Kremlin avait salué la victoire de Donald Trump. Il aurait même tenté de la favoriser selon les conclusions de l’enquête menée par la justice américaine. Quatre ans plus tard, le pouvoir russe continue de pencher pour le candidat républicain, malgré la dégradation très nette de la relation entre Moscou et Washington au cours des quatre dernières années.
Source : RFI (2 novembre)

Moscou se préoccupe surtout de construire une alliance stratégique forte avec la Chine, afin de construire un grand espace eurasiatique prospère et sûr. Du point de vue de cette grande ambition, l’alternance américaine n’a que peu d’importance, d’autant qu’elle n’est que superficielle et cache une grande continuité des intérêts stratégiques de Washington.

***

Trump ne sera pas réélu, affirme un professeur qui a prédit les neuf dernières élections

Depuis 1984, l’historien de l’American University à Washington Allan Lichtman prédit avec succès quel candidat sera élu à la Maison-Blanche. Cette fois, il prédit la défaite du président Donald Trump. Comment est-il arrivé à cette conclusion ?
Source : Radio Canada (4 octobre)

Il est fascinant de voir un événement aussi complexe que l’élection présidentielle états-unienne déterminé de façon aussi précise par un simple tableau à 13 critères, et sans avoir besoin de tenir compte des événements de dernière minute.

***

Réforme constitutionnelle en Algérie : le « oui » l’emporte avec une abstention record

La victoire du « oui » ne faisait guère de doute tant la campagne électorale, qui a laissé la population largement indifférente, a été à sens unique.
Source : l’Express (2 novembre)

L’abstention permet-elle de changer les choses ? Rien n’est moins sûr, comme le montre l’exemple des élections européennes de 2014 en Slovaquie, où il y a eu 13 % de participation seulement et où les députés européens ont été élus malgré cette participation extrêmement faible.

***

Tunisie : Mechichi dresse un état des lieux catastrophique de la situation économique

La Tunisie traverse une crise sans précédent aggravée par la crise sanitaire. Le chef du gouvernement a dressé mardi un état des lieux de la situation économique et sociale. Des comptes dans le rouge, un chômage au plus haut et un exode de la jeunesse vers l’Europe, autant d’éléments qu’Hichem Mechichi entend corriger.
Source : RFI (4 novembre)

Les pays du Maghreb sont dans une situation économique et sociale désastreuse depuis longtemps, et surtout depuis la crise économique de 2008. Le désespoir a poussé de très nombreux jeunes dans les bras de l’islamisme. Les Tunisiens ont été les volontaires étrangers les plus nombreux à partir en Syrie combattre aux côtés de Daesh (voir ici).

***

Edward Snowden demande la nationalité russe, sans renoncer à sa citoyenneté américaine

Le lanceur d’alerte avait fui son pays en 2013 après avoir rendu publics des dizaines de milliers de documents appartenant aux services de renseignements américains.
Source : RFI (2 novembre)

Puisque Hillary Clinton avait appelé à des sanctions à son encontre quand elle était candidate à la primaire démocrate, en 2015 (voir ici), Snowden sait qu’il a du souci à se faire. Cette deuxième nationalité peut l’aider à se protéger pour se prémunir contre un destin à la Julian Assange.

Divers

Une enquête ouverte en Allemagne sur un youtubeur filmé tenant en laisse un faux Macron

La scène, filmée samedi, intervient dans un contexte où la France est la cible de plusieurs pays musulmans depuis les déclarations du chef de l’État sur le droit à la caricature et à la liberté d’expression.
Source : l’Obs (2 novembre)

Rédacteurs : Thierry Lacour, Claire Bouvier, Geoffrey Marhoffer (coordination), et autres contributeurs

Pour nous proposer des articles, écrivez-nous à
revue-presse@generationfrexit.fr

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

Curabitur felis mi, Sed quis, Donec ut