REVUE DE PRESSE — du 21 au 27 décembre

Source.

Brexit : les réactions des responsables politiques après l’annonce d’un accord historique

« Deal is done ! » Plus de quatre ans après le référendum du Brexit le 23 juin 2016, Londres et Bruxelles se sont finalement entendus sur un accord commercial post-Brexit historique à la veille de Noël, et à une semaine de la rupture définitive au 1er janvier 2021.
Source : le Figaro (24 décembre)

Le Royaume-Uni a montré qu’il était possible pour un pays de négocier lui-même des traités internationaux apportant les mêmes avantages, voire davantage, que ceux obtenus auparavant via l’UE. C’est confirmé, l’UE ne sert à rien, nos intérêts seront mieux défendus en tant que pays souverain (voir ici et ici).

France – Défense

La procédure pour acquérir 90 blindés destinés à la gendarmerie a été lancée

Sur les 155 véhicules blindés à roues de la gendarmerie acquis auprès du constructeur Berliet (aujourd’hui disparu) dans les années 1970, il n’en reste plus que 84 encore opérationnels, pour un taux de disponibilité de 74 %. Ce chiffre figure dans le rapport pour avis qu’a rendu le député Xavier Batut à l’occasion de l’examen du projet de loi de Finances initial pour 2021.
Source : Opex 360 (22 décembre)

***

Barkhane : Paris estime que des discussions sont possibles avec des groupes djihadistes ayant un agenda local

Dans un récent entretien donné à Jeune Afrique, le président Macron avait été très clair s’agissant de la conduite à tenir au Sahel, où des voix, comme celle du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, plaident pour engager des discussions avec certains groupes djihadistes. « Avec les terroristes, on ne discute pas. On combat », avait-il affirmé.
Source : Opex 360 (21 décembre)

Pour éviter les combats, c’est en principe à la diplomatie et à la géopolitique que l’on fait appel. Il est vrai qu’au sein de l’OTAN nos marges de manœuvre sont plus que limitées.

France

Pour François Bayrou, l’industrie française est dans une « situation critique »

Nommé haut-commissaire au Plan par Emmanuel Macron, le patron du MoDem déplore, dans un entretien au JDD, le départ hors d’Europe de la production de biens « vitaux » et pousse pour un « plan national de mobilisation ».
Source : le Monde (20 décembre)

« Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites » : cet article 63 du TFUE organise légalement l’appauvrissement industriel de la France. De plus, cette vidéo montre que l’euro, n’étant pas adapté à l’économie française, détruit son tissu industriel.

***

La dette publique française ne cesse de gonfler : déjà 116,4 % du PIB

La dette publique a ainsi progressé de 36,1 milliards d’euros entre juillet et septembre, mais dans le détail il y a de bonnes surprises côté finances des communes, de la Sécu, de l’ACOSS, des hôpitaux et de l’UNEDIC…
Source : la Tribune (22 décembre)

Les partisans de l’austérité sans fin concluront qu’il faudra à nouveau réduire les dépenses publiques, donc supprimer des postes d’enseignants, des lits d’hôpitaux, etc. En réalité, la sortie de l’euro et de l’UE permettrait de réaliser des économies substantielles et surtout de lutter contre l’évasion fiscale, principale responsable de notre diminution des recettes (voir ici et ici).

***

Les premières maisons en impression 3D béton arrivent en France. Et si c’était la solution au mal-logement ?

C’est une première en France : une start-up d’impression 3D et un bailleur social ont obtenu la validation des autorités publiques pour construire et louer cinq maisons à Reims.
Source : le Figaro (23 décembre)

D’un point de vue économique et social, cela est extrêmement intéressant. Néanmoins, du point de vue écologique, un effet rebond est à craindre. En tout cas, il est réjouissant de voir que la France est capable de générer des start-up d’un aussi bon niveau !

Covid

Le chef d’Interpol s’attend à une hausse « dramatique » de la criminalité lors de l’acheminement des vaccins

Le dirigeant d’Interpol, Jürgen Stock, a averti lundi qu’il s’attendait à une hausse « dramatique » de la criminalité lors de l’acheminement des doses de vaccin contre le Covid-19, qui a déjà débuté dans certains pays.
Source : l’Express (21 décembre)

Il est en effet à craindre que le tissu social, déjà fort éprouvé par les crises de toutes sortes, ne soit en plus malmené par les égoïsmes et les malfaisances diverses (comme cela a déjà été le cas lors de la pénurie mondiale de masques). L’exécutif s’est-il vraiment donné les moyens de les éviter, par exemple en se renseignant sur l’acquisition du vaccin russe, en complément de celui de Pfizer ? Dans le contexte de tension actuel, la rareté des vaccins ne peut qu’attiser la convoitise.

***

Le Vatican juge les vaccins anti-covid « moralement acceptables »

Le Vatican a incité ce lundi les catholiques à se faire vacciner contre le Covid-19, expliquant que tous les vaccins développés sont « moralement acceptables », y compris ceux produits à partir de cellules de fœtus avortés au siècle dernier.
Source : 20 Minutes (21 décembre)

Reste à voir s’ils sont fiables et efficaces d’un point de vue sanitaire, donc dignes de confiance, ce qui intéresse prioritairement tout candidat potentiel à la vaccination. En l’occurrence, selon Alain Fischer, « Monsieur vaccin » du gouvernement, professeur d’immunologie et spécialiste de l’immunité, nommé président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, début décembre, le fait d’être certain que « l’individu infecté ne fasse pas d’infection » à la suite de la vaccination, et de « savoir si le vaccin est protecteur à l’égard de la transmission du virus » ne « viendrait que plus tard » (voir ici).

***

Fermeture des restaurants : « Il va nous falloir au moins deux années pour éponger cette dette qu’on a creusée », explique Thierry Marx

Pour le chef étoilé, il y a un manque de visibilité sur la réouverture des restaurants, fermés à  cause de l’épidémie de Covid-19, alors que les restaurateurs « voient leurs dettes s’accumuler ».
Source : France info (25 décembre)

Les contribuables français participent à l’effort collectif, en finançant via impôts et taxes les mesures actuelles de paiement du chômage partiel. La restauration, comme le monde de la culture, devra toutefois faire l’objet d’une attention particulière pour la suite, surtout si l’épidémie est amenée à durer, d’une manière ou d’une autre.

***

Couvre-feu : le silence des discothèques

Ce secteur au milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel est le seul à n’avoir aucune perspective de réouverture.
Source : Paris-Match (26 décembre)

Alors que le gouvernement ne voit aucun problème à ce que les Français s’entassent par centaines dans des transports collectifs, le monde de la nuit doit quant à lui sombrer dans la ruine. N’est-il pas criminel de jeter ainsi des entrepreneurs à la rue ? Le gouvernement craindrait-il que la peur ne diminue, et ainsi que le cercle de la manipulation des masses ne se brise (voir ici) ?

***

Passeport vaccinal : pour Bayrou, c’est « le sens naturel des choses » 

Face à la polémique, le gouvernement a reculé sur le projet de loi ouvrant la possibilité de mettre en place un passeport vaccinal. Le haut-commissaire au Plan, lui, s’y est dit favorable sur LCI pour « retrouver la vie la plus normale possible ».
Source : LCI (27 décembre)

Seulement une minorité de Français souhaitent se faire vacciner contre le covid (44 %, voir ici), et encore moins voudraient que leur vie quotidienne soit conditionnée à la vaccination contre le covid. Le passeport vaccinal n’est donc pas le sens naturel des choses, mais le sens antidémocratique des choses.

Europe

Des pêcheurs bloquent le port de Boulogne pour protester contre les bateaux néerlandais

Des pêcheurs bloquaient ce mardi soir l’accès à un bassin du port de Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche de France, pour protester contre la « surexploitation » des ressources de la Manche par les bateaux néerlandais, a-t-on appris auprès de la capitainerie et des pêcheurs.
Source : le Figaro (22 décembre)

Encore un des effets très « profitables » du « libre-échange » total et sans contrôle satisfaisant tous les membres de l’UE. Parallèlement, les Britanniques ont recouvré le contrôle de leurs eaux et de leurs lois. Liberté et souveraineté (voir ici).

***

Accord post-Brexit : jusqu’à 30 000 euros d’aide forfaitaire pour les pêcheurs touchés

L’accord conclu entre Londres et Bruxelles inquiète les pêcheurs européens. Ils vont devoir renoncer à une part de leurs prises dans les eaux britanniques.
Source : France info (25 décembre)

Le Brexit est-il une « catastrophe » pour la Grande-Bretagne, ou bien pour ceux qui restent dans l’UE ?

***

La CEDH condamne la Turquie pour la détention de Selahattin Demirtas

La Cour européenne des droits de l’homme a publié un arrêté dans lequel elle condamne sévèrement Ankara pour la détention du leader pro-kurde Demirtas.
Source : le Point (22 décembre)

La CEDH (Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales) est un traité international indépendant de l’UE. En effet, celui-ci a été signé par les 47 États membres du Conseil de l’Europe (dont la Turquie, la Russie et le Royaume-Uni) le 4 novembre 1950, avec pour but de protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales (voir ici).

***

La CEDH victime d’une cyberattaque après un arrêt condamnant la Turquie

La CEDH a été la cible d’une cyberattaque, mardi, juste après la publication d’un arrêt sévère demandant la libération d’un leader pro-kurde en Turquie.
Source : l’Express (23 décembre)

***

Faut-il créer des « banques-poubelles » pour surmonter la crise ?

Le nombre de crédits impayés pourrait tripler du fait du Covid-19. Pour décharger les banques européennes de ce fardeau, l’idée de créer des structures ad hoc fait son chemin à Bruxelles.
Source : Ouest-France (24 décembre)

Camoufler et mélanger des crédits pourris avec des crédits sains, tel était le ressort de la crise des subprimes. Les mensonges et l’irresponsabilité des banques européennes seront-ils les prochaines graines d’une nouvelle crise financière (voir ici) ?

***

PSA Peugeot Citroën – Fiat Chrysler : la fusion autorisée par l’UE sous conditions

Une nouvelle étape a été franchie en vue de la fusion entre les constructeurs français PSA (Peugeot, Citroën) et italo-américain Fiat Chrysler (FCA). Bruxelles a autorisé lundi la possible formation du quatrième groupe automobile mondial, sous réserve d’engagements des deux entreprises à préserver la concurrence dans les petits utilitaires, mais aussi à faciliter l’accès des concurrents aux réseaux de réparation et d’entretien de PSA et de FCA pour ce type de véhicules, selon un communiqué de la Commission européenne.
Source : Capital (21 décembre)

La société américaine finira-t-elle par affaiblir, absorber, voire détruire, l’européenne PSA ? Si l’on regarde du côté de précédentes fusions de ce type, comme le rachat d’Alstom énergie par General Electric, on pourrait s’inquiéter… et constater qu’une fois de plus, l’UE ne nous aura pas « protégés ».

Monde

Poutine signe une loi donnant une immunité à vie aux anciens présidents

Vladimir Poutine a signé mardi une loi qui offrira aux anciens présidents russes une immunité à vie, et non plus uniquement concernant les actes effectués dans l’exercice de leur fonction.
Source : l’Orient – le Jour (22 décembre)

Poutine considère ainsi qu’il n’a pas à respecter les mêmes lois que les citoyens russes… Toutefois, le crime de haute trahison est une exception à cette immunité, même s’il faut « les deux tiers des membres des chambres basse et haute du Parlement » pour que cette haute trahison soit validée, comme le dit l’article.

***

Le Japon dévoile son plan pour une neutralité carbone d’ici à 2050

Cette « stratégie de croissance verte » fixe comme « objectif indicatif » que 50 à 60 % de l’électricité du pays proviennent des énergies renouvelables.
Source : le Point (25 décembre)

Croissance verte ou décroissance ? Telle est la question. Certains courants de la pensée écologiste n’hésitent pas à parler de greenwashing, tandis que d’autres promeuvent les innovations technologiques comme l’unique solution.

***

Tesla : les autorités allemandes suspendent le chantier de la « gigafactory »

Les autorités allemandes ont suspendu temporairement une partie du chantier de l’usine Tesla, près de Berlin. Une suspension qui durera tant que le constructeur américain n’aura pas versé une caution nécessaire à l’autorisation de certains travaux, a-t-on appris ce vendredi.
Source : 20 Minutes (21 décembre)

L’Allemagne défend ses intérêts en exigeant des garanties, contrairement à la France, qui a quelquefois subventionné des entreprises qui n’ont pas tenu leurs promesses… (voir ici).

***

Apple stoppe un contrat avec un sous-traitant taïwanais, après les révélations des conditions de travail des salariés

Le fabricant Wistron est dans l’œil du cyclone après le saccage d’une usine basée en Inde, qui assemblait des iPhone pour le compte de la marque à la pomme.
Source : Clubic (21 décembre)

Probablement une belle hypocrisie de la part d’Apple, qui ferait partie des 82 entreprises américaines à profiter du travail forcé des Ouïgours en Chine. En effet, la firme serait impliquée dans du lobbying contre un projet de loi soumis par le Congrès américain visant à faire cesser le travail forcé dont elle et d’autres bénéficieraient (voir ici).

Divers

Plus de la moitié des Chinois désormais en surpoids, selon un rapport

Le surpoids touche également les enfants et adolescents : 20 % des 6-17 ans sont concernés par ce problème de santé publique qui entraîne un grand nombre de pathologies.
Source :
20 Minutes (23 décembre)

S’ouvrir au monde, c’est bien, mais adopter le mode de vie occidental délétère, ça l’est moins.

Rédacteurs : Thierry Lacour, Claire Bouvier, G.M (coordination), et autres contributeurs

Pour nous proposer des articles, écrivez-nous à
revue-presse@generationfrexit.fr.

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

tempus mattis libero venenatis, sem, et, vulputate, porta. quis dictum Nullam