Accord UE-Chine : Yannick Jadot découvre que notre souveraineté est menacée

Accord Union européenne – Chine : quand Yannick Jadot fait semblant de découvrir que l’Union européenne défend avant tout les intérêts allemands…

Entendu sur France Info, le 14 janvier

Yannick Jadot se dit « scandalisé » par la position d’Emmanuel Macron.

Si la France ne défend « ni notre souveraineté, numérique ni notre souveraineté énergétique, elle ne défend pas ses valeurs », s’indigne l’eurodéputé EE-LV sur France Inter.

En effet : l’accord sur les investissements annoncé le 30 décembre 2020 entre l’Union européenne et la Chine ne doit pas être envisagé seulement sous son aspect commercial, analyse Yves Perez. Selon l’économiste, cet accord nous engage malheureusement plus qu’il n’engage la Chine, et profitera avant tout aux Allemands.

Yannick Jadot, pourtant député européen depuis onze ans, semble être le dernier à savoir que l’Allemagne, bénéficiant d’un euro faible, domine économiquement et politiquement l’Union européenne. Par voie de conséquence, la France — dans l’UE — est en position de faiblesse pour négocier, et se retrouve contrainte d’appliquer cet accord même s’il ne va pas dans notre intérêt. Solution : reprendre le contrôle sur nos accords avec les autres pays, et les négocier en toute indépendance.

Numérique, diplomatie, énergie, ne sont toutefois pas les seuls domaines concernés. La France doit retrouver sa pleine liberté et sa pleine capacité souveraine sur tous les fronts.

Reprenons le contrôle !

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

neque. nec Nullam quis, tristique commodo