REVUE DE PRESSE — Semaine 6 (février 2021)

Science porcs, science po, scandales sexuels, affaire Duhamel, cochon, porc, sexe

« Sciences porcs » : quand l’affaire Duhamel fait tomber la direction de Sciences Po

Acculé depuis les accusations de pédophilie visant Olivier Duhamel, dont il est soupçonné d’avoir caché les agissements, le directeur de Sciences Po Paris, Frédéric Mion, vient d’être provisoirement remplacé. Sa démission intervient dans le sillage de multiples scandales sexuels étouffés par l’institution. Retour sur une affaire dans l’affaire.
Source : Sputnik (11 février)

Ces derniers jours, les scandales sexuels ne cessent de se multiplier (Sciences Po, affaire Richard Berry, affaire Daniel Chapellier, affaire Marc Pulvar). Il est navrant pour l’image de la France de constater la multiplication de ce nombre d’affaires. Cela est particulièrement déplorable au sein d’un institut aussi emblématique que Sciences Po, qui est censé former la future élite de la nation.

covid

L’Afrique du Sud envisage de vendre ou d’échanger ses vaccins AstraZeneca

L’Afrique du Sud a déjà suspendu sa campagne de vaccination. En cause, une efficacité qui serait limitée face au variant sud-africain du coronavirus.
Source : RFI (11 février)

L’Afrique du Sud doute de l’efficacité de ce vaccin sur les cas légers et modérés. Pourtant, l’OMS recommande ce vaccin pour les plus de 65 ans (voir ici). Difficile pour les citoyens de s’y retrouver.

Des effets secondaires importants constatés après la prise du vaccin AstraZeneca

C’est une information qui sème un peu plus le doute concernant le vaccin AstraZeneca. L’Agence nationale de sécurité du médicament a annoncé ce jeudi 11 février que cent quarante-neuf soignants ont développé des syndromes grippaux « de forte intensité ». Ils avaient tous reçu ce même vaccin depuis le début de la campagne, le 6 février dernier, il y a moins d’une semaine. Faut-il s’en inquiéter ?
Source : RFI (11 février)

Comme l’indique M. Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, dans cet article, « cela peut arriver après une vaccination ». Mais, en l’occurrence, ces effets sont « plus forts qu’attendus ». En raison de ces réactions excessives, un autre hôpital a également dû fermer des services et suspendre la procédure. Par ailleurs, il s’agit du vaccin que l’Afrique du Sud souhaite revendre ou échanger en raison du manque d’efficacité sur les formes modérées de la maladie. On pourrait donc remettre en question le choix de ce vaccin qui semble poser problème pour une classe d’âge peu touchée par la mortalité covid. Cependant, pour le docteur Éric Billy, chercheur en immuno-oncologie, spécialiste des vaccins pour le collectif « Du côté de la science », l’explication de ce phénomène réside dans l’âge moyen beaucoup plus bas de la population de vaccinés. Il s’agirait alors plutôt d’une preuve que ce vaccin est efficace (voir ici).

Facebook durcit ses règles de modération contre les intox sur la vaccination

Le réseau social a annoncé lundi une série de mesures de soutien aux campagnes de vaccination contre le Covid-19, qui s’appliqueront également à Instagram. La multinationale supprimera donc désormais toute une série d’affirmations mensongères sur le Covid-19 et la vaccination, en complément d’une série de mesures visant à promouvoir les politiques de vaccination.
Source : le Monde (8 février)

Il s’agit d’une atteinte à la liberté d’opinion et d’expression, y compris à celle de médecins et chercheurs non alignés sur la gestion sanitaire dictée par le Conseil de défense de M. Macron. Les GAFAM ne sont pas un ministère de la Vérité, ni partie prenante aux débats scientifiques. Pendant ce temps, des contenus violents ou des appels au meurtre continuent d’être relayés par le réseau social, parfois malheureusement avec « succès », comme ce fut le cas pour Samuel Paty.

Vaccins contre le Covid-19 : l’UE dévoile son contrat signé avec Sanofi et GSK

La Commission européenne était pressée par plusieurs eurodéputés de dévoiler la teneur de ce contrat. Des éléments du document ont cependant été noircis.
Source : le Parisien (9 février)

Pour l’opération transparence, on repassera, comme d’habitude avec l’UE. Pensons en effet à l’opacité qui entoure le TAFTA par exemple (voir ici). Voir aussi ici le témoignage d’un eurodéputé LREM dénonçant l’inaccessibilité de ce document il y a peu.

France

Vaccins : « Nous payons 30 ans de désindustrialisation en France », déplore Pannier-Runacher

La politique européenne en matière de vaccination a été vivement critiquée ces dernières semaines, notamment sur les lenteurs de production et d’acheminement. « Ce que nous payons, en particulier en France, c’est trente ans de désindustrialisation », a reconnu la ministre Agnès Pannier-Runacher mardi, dans l’émission La France bouge sur Europe 1.
Source : Europe 1 (9 février)

D’après cet article du « Monde diplomatique », les délocalisations représentent 10 à 15 % de la tendance de déclin des emplois industriels. Or les délocalisations sont principalement permises par les traités européens, notamment l’article 63 du TFUE (voir ici). Ajoutons à cela une administration européenne extrêmement lourde ainsi que des décisions politiques, des besoins, des cultures et des langues extrêmement différents entre les pays de l’UE, et voici le résultat : des retards et des incohérences dans tous les domaines. Comme l’avait dit François Lenglet : « Le problème ne vient pas du fait que l’Europe ne s’occupe pas des vaccins, ça vient au contraire du fait qu’elle s’en occupe ! C’est une gigantesque publicité pour le Brexit, car le Royaume-Uni n’a pas ces problèmes-là. L’Europe a réagi trop tard. Elle a passé ses commandes trois mois plus tard que le Royaume-Uni. C’est celui qui paye, qui paye le plus, le plus tôt, qui décide » (voir ici).

Face à la pénurie de puces électroniques, Bruno Le Maire prône la souveraineté

Le ministre de l’Économie a visité, ce mardi 9 février, l’entreprise Lacroix Electronics, spécialisée dans l’électronique professionnelle. L’occasion pour Bruno Le Maire de mettre en avant la souveraineté de la France pour faire face à la pénurie de composants électroniques, qui met à mal les constructeurs automobiles.
Source : Ouest-France (9 février)

D’après Bjorn Stavsen (voir ici) : « Après les masques et les médicaments, l’UE a également perdu sa puissance en matière de production de puces électroniques : 44 % en 1990 à 9 % en 2020, ce qui crée des pénuries et des ralentissements dans le secteur de la production automobile électrique notamment. » L’Union européenne ou le consentement aux pénuries ? À ce niveau, cette organisation devient un syndicat de gestion de la sous-production.

union européenne

« Les retraites doivent être discutées » : Bruxelles réclame des réformes en échange du plan de relance européen

Les bonnes vieilles « réformes structurelles » font leur retour à Bruxelles. La Commission l’a déjà — officieusement — signifié à certains États, dont l’Allemagne, venus frapper à sa porte pour bénéficier du plan de relance. Et la France va devoir faire des efforts. L’équipe d’Ursula von der Leyen a rappelé une exigence phare : à côté de mesures d’investissement, les gouvernements doivent prévoir des « réformes structurelles », en reprenant des préconisations adressées aux pays membres ces dernières années. Celles de la France incluaient notamment la maîtrise du déficit budgétaire et une réforme du système de retraites.
Source : Marianne (9 février)

Il semble bien que la réforme des retraites ainsi que de nouvelles mesures d’austérité seront les contreparties du plan de « relance » de l’UE (voir ici). Des réformes imposées aux Français par la Commission européenne, en contrepartie d’un prétendu plan de « relance » qui n’est pour la France qu’une arnaque (voir ici en lecture, ou ici en vidéo de 4:19 à 4:29).

Les Espagnols déplorent d’être désormais moins riches que les Tchèques

Le pays a été dépassé par la République tchèque en PIB par habitant en 2020. Fiscalité trop élevée, chômage endémique, productivité trop basse… Un article du quotidien El País tire la sonnette d’alarme.
Source : BFM TV (9 février)

La Tchéquie ne fait pas partie de la zone euro. Un handicap de moins pour ce pays. En effet, comme il est dit dans un extrait de cette conférence, l’euro pénalise les entreprises françaises. Et ce raisonnement est aussi vrai pour les entreprises espagnoles.

En Italie, Matteo Salvini soutient Mario Draghi

Celui-ci promet d’abandonner sa posture europhobe. Selon lui, le soutien à l’ancien président de la Banque centrale européenne ne fait plus l’ombre d’un doute : avec lui, « on peut rester en Europe la tête haute ».
Source : le Monde (8 février)

Un retournement de veste semblable à celui de la Grèce serait-il à redouter ? L’Italexit est la seule solution pour l’Italie.

OpenLux : des failles juridiques permettent à de nombreux propriétaires de sociétés de rester cachés en toute légalité

« OpenLux » est une enquête lancée par le Monde sur la face cachée du Luxembourg, un paradis fiscal situé au cœur de l’Union européenne. Malgré les engagements pris par le grand-duché en matière de transparence et de fair-play fiscal, les articles du Monde révèlent que près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs.
Source : le Monde (11 février)

L’article précise qu’en ne considérant que les multinationales l’économiste Gabriel Zucman a calculé que, sur l’ensemble des paradis fiscaux, le manque à gagner pour l’État français est d’au moins 20 milliards d’euros par an. Les journalistes du « Monde » ont dépensé beaucoup de temps et d’énergie pour faire émerger des détails sur l’optimisation fiscale permise par l’article 63 du TFUE (voir ici, p. 25) et la libre circulation des capitaux qu’il autorise, y compris avec les pays tiers. Cette situation ruineuse pour la France continuera aussi longtemps que nous resterons dans l’UE, car le Luxembourg, l’Irlande, Malte et les Pays-Bas refuseront bien sûr de revenir sur cet article, qui fait leur fortune précisément grâce à ce dumping fiscal (voir ici).

La France tire à boulets rouges sur le fonds de compensation Brexit de l’UE

Le projet de fonds de compensation du Brexit préparé par l’Union européenne ne prévoit qu’une (étonnamment) mince enveloppe pour la France, qui conteste le montant attribué. D’autant que le Luxembourg doit toucher plus de 100 millions d’euros, alors que le Brexit devrait lui être favorable !
Source : Capital (11 février)

La France est une fois encore le dindon de la farce, d’autant plus qu’elle est une contributrice nette au budget de l’UE (voir ici). Par idéologie européiste, nos représentants, qui ne protestent que maintenant, n’ont pas cherché à défendre réellement nos intérêts.

Monde

La Russie dénonce les tentatives « féroces » de l’Occident de la transformer en un pays « obéissant »

Selon Sergueï Lavrov, toutes les tentatives de la Russie pour devenir indépendante « se heurtent à une résistance de plus en plus féroce » de l’Occident, qui veut la rendre « obéissante » afin de « promouvoir ses propres intérêts ».
Source : Sputnik (10 février)

Même des eurodéputés se scandalisent des campagnes de désinformation de l’UE, sous l’influence de Washington, à l’encontre de la Russie. Une eurodéputée irlandaise a en effet affirmé (voir ici) que M. Navalny était « un raciste anti-immigrant et vicieux. Il n’a que 4 % de soutien des électeurs. […] S’il avait été arrêté dans n’importe quel autre pays du monde, personne ne se serait offusqué. En parallèle, Julian Assange, lui, est incarcéré depuis dix ans » (voir cette série de vidéos sur l’affaire Julian Assange).

Floride : un réseau d’eau potable contaminé par… piratage informatique

Un pirate informatique est parvenu à entrer de façon illégale dans le réseau d’ordinateurs d’une usine d’approvisionnement en eau en Floride, donnant des instructions pour augmenter à un niveau dangereux la concentration d’un additif chimique, a rapporté lundi 8 février la police locale. Le piratage a été heureusement immédiatement remarqué et une correction a été apportée de façon à ce qu’aucun consommateur local — d’une banlieue de la grande ville de Tampa — n’ait été en danger, a précisé Bob Gualtieri, le shérif du comté de Pinellas.
Source : le Figaro (9 février)

Le piratage informatique est une puissante arme du XXIe siècle. Heureusement, la France semble disposer d’un savoir-faire de pointe dans ce domaine, comme le montrent la victoire de l’armée de l’air lors du premier exercice de guerre numérique (« Cyber Crunch ») face à la Royal Air Force (voir ici), ou encore la solution de « cloud militarisé et déployable » que Thales fournira à l’OTAN (voir ici). Protéger et développer ce savoir-faire reste donc absolument vital pour la souveraineté numérique, militaire et économique de la France.

Illustration en une : Pixabay

Pour nous proposer des articles, écrivez-nous à
revue-presse@generationfrexit.fr.

Et suivez La Revue de presse du Frexit sur Facebook !

Partager l’article sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À propos de
GÉNÉRATION FREXIT

Créée le 14 juillet 2020, Génération Frexit, c’est :

Un objectif
Reprendre le contrôle de la France grâce au Frexit.

Une stratégie
Obtenir un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Un projet
Reconstruire le pays, recréer la démocratie, changer la politique pour de bon.

elit. accumsan elit. velit, vel, Sed ipsum in